Micro station pour Restaurant

Les micro stations d’épuration individuelles sont une bonne alternative pour le traitement des eaux usées isues d’un restaurant situé en zone d’assainissement non collectif.

Graf Klaro Easy 18 EH : rejet d'un restaurant

Le prélèvement sur rejet d’une micro station Graf Klaro easy 18 EH pour un restaurant près de Saint Lô

En effet, ces eaux, plus chargées que des effluents domestiques, doivent faire l’objet d’un traitement efficace, adapté et surtout ajusté à la charge hydraulique propre à chaque établissement. En effet, chaque restaurant travail à sa manière ! De plus, la problématique des eaux usées issues de restaurant réside dans une faible charge septique (WC), une forte concentration en graisse et un flux hydraulique important réparti sur une très courte durée ( ~ 3 heures par service).

Les filières traditionnelles ne peuvent pas garantir pleinement le traitement de ces eaux usées, contrairement aux micro stations, notamment les procédés de type SBR (boue activée, sequencing batch reactor).

Pour preuve, un prélèvement de rejet de micro station Graf klaro Easy 18 EH, avec volume tampon supplémentaire de 2700L, pour un restaurant de 30 couverts (jusqu’à 80 en pointe). Un rejet clair, propre, sans odeur !  Le floch bactérien dans le SBR est de l’ordre de 25% (max. admis = 40%). Un équilibre parfait permettant de palier tant aux sous-charges qu’aux pics d’activité !

L’impact sur l’environnement du rejet d’eaux usées de ce Restaurant est donc minime, voire quasi inexistant, grâce au traitement efficace par  micro station à boue activée SBR. Bien évidemment, de tels résultats nécessitent une parfaite maîtrise de la technologie, une bonne prescription, une parfaite conception ainsi qu’une pose irréprochable.

Mesure du Floch bactérien d'une micro station de restaurant Graf Klaro easy 18 EH = 25% (ne doit pas dépasse 40%)

Mesure du Floch bactérien d’une micro station de restaurant Graf Klaro easy 18 EH = 25% (ne doit pas dépasse 40%)

Une conception du bureau d’études AQUAsoluces, Installée par l’entreprise  Fossey Le Blond TP (membres fosse@lerte).

Remontées d’odeur, spécifique aux Micros-stations ?

Il est indéniable, des cas de remontées d’odeurs sur des installations de Micro-station sont recensés, et ce, sur tous modèles et toutes marques confondus. En effet les grands fabricants tels que Bionest, Eloy, Graf, Phytoplus, Tricel, avec des stations pourtant très performantes, sont aussi concernés par ces problèmes.

Les fabricants ne sont donc pas en cause, ni leur produit, ni les procédés (culture fixée, boue activée, SBR).

Mais alors pourquoi ces problèmes n’apparaissent qu’avec les Micro-station?

L’explication reste assez simple, la plupart de ces stations d’épuration envoient de l’air comprimé dans une cuve. On considère alors que la cuve est « gonflée » avec une légère pression positive.

Les gazs ainsi insufflés cherchent à sortir de cette cuve. Il existe alors plusieurs chemin possibles. Le chemin adéquat est la ventilation secondaire de la station. Mais il arrive parfois que ces gaz s’aventurent dans d’autres conduites telles que les fourreaux de câblages électrique( s’il y en a), les fourreaux de conduite d’air comprimé (s’il yen a) et la canalisation d’arrivée d’eaux usées…menant tout droit dans la maison.

C’est ce dernier cas qui peut poser le plus de problèmes, avec des remontées d’odeur dans la maison. Normalement, si la plomberie interne de la maison est bien équipée de siphons efficaces, les gazs ne peuvent pas remonter. Mais dans la réalité il en est tout autrement, surtout en réhabilitation.

Alors que faire ?

Un siphon de lavabo

1. Si les problèmes sont situés à l’intérieur de l’habitation :

Il faut vérifier le réseau de plomberie des eaux usées et vérifier la présence de siphons efficaces.  Le rôle du siphon étant d’éviter les remontées d’odeur.

Si vous n’arrivez pas à élucider le mystère de vos remontées d’odeur dans la maison, il existe une  solution de réparation parfaitement conforme à la réglementation et qui s’installe dans la Micro station sur le tuyau d’arrivée des eaux usées. Cette solution, en cours de brevet, est simple, radicalement efficace, peu couteuse et durable car sans entretien !

Ce procédé piège les gazs dans le décanteur de la micro-station, les empêchent de remonter dans la canalisation et les force à suivre la ventilation secondaire.

Ce procédé à fait ses preuves sur tous les sites ou il a été installé avec, dans tous les cas, 100% de réussite !

Contactez la société AQUAsoluces pour plus de renseignements : info@aquasoluces.fr  .

2. Si les problèmes sont situés à l’extérieur :Extracteur

Il faut vérifier la présence d’une ventilation secondaire efficace et placée suffisamment haute pour éviter les retombées.

Obstruer tous les chemins possibles pour les gazs (gaines et fourreaux pour le passages des conduites d’air comprimé, de câble électrique, etc…)

Les stations étant « gonflées », pas l’envoi d’air comprimé, il faut forcer les gazs à emprunter l’unique chemin de la ventilation secondaire.