Analyse de rejet de micro station SBR

Nous vous le disions précédemment, nous suivons différentes installations et plus particulièrement certaines micro stations.

Nous nous intéressons ici à la micro station d’un restaurant prêt de SAINT-LO. L’installation est dimensionnée à 12 EH (30 couverts/jours en moyenne), avec un volume tampon supplémentaire de 2700L pour palier aux banquets pouvant aller jusqu’à 80 couverts.

La micro station est une Graf Klaro Easy 12-18 Eh ( 2 * 6500L) avec volume tampon de 2700 L, procédé par boue activée de type SBR.

L’installation est analysée après 6 mois de fonctionnement (laboratoire départemental d’analyses de la Manche).

Résultats :

Boue (décanteur primaire) : < 10 cm

Chapeau de graisse (décanteur primaire) : < 5 cm

Floch bactérien du réacteur SBR : 28% (doit être compris entre 20 et 40%)

DBO5 en sortie (bac de prélèvement) : 5 mg/l (limite autorisée : 35 mg/l)

MES en sortie (bac de prélèvement) : 4 mg/l (limite autorisée : 30 mg/l)

DCO en sortie (bac de prélèvement) : <30 mg/l (aucune limite réglementaire)

Bref, ça fonctionne, et pour un restaurant les résultats sont plus que satisfaisant !

Prochaines analyses dans 6 mois !

La qualité de rejet des micro-stations d’épuration

Sujet très à la mode en ce moment, sujet qui fâche, sujet de nombreuses discordes.

Comment fonctionnent les micro stations et sont-elles réellement plus performantes que les solutions classiques d’assainissement telles que les fosses toutes-eaux avec tranchées d’épandage.

Une chose est sure, les micro stations d’épuration sont plus cher à l’achat et à la pose, comparées à une fosse toutes eaux classique avec tranchées d’épandage.

Concernant l’entretien, il reste sensiblement égal, avec certes une vidange légèrement plus fréquente pour la micro station. A comparaison, une fosse toutes eaux sera vidangée à 4 ans contre 3 ans pour un bon modèle de micro station, bien dimensionné et parfaitement adapté au projet. Il reste quelques charges d’entretien pour la micro station, de l’ordre de 150€ / an (électricité comprise), inexistantes pour le modèle fosse toutes eaux + tranchées d’épandage.

Ces données dépendent évidemment du choix de station. Il existe en effet sur le marché un bon nombre de modèles aux caractéristiques et performances plus ou moins bonnes.

L’avantage d’une micro-station, notamment du procédé boue activée SBR (sequencing batch hreactor), réside dans le fait qu’il existe un réel temps de traitement et qu’il reste possible, dans certains cas, d’adapter le traitement au débit hydraulique et à  la charge réelle de pollution à traiter. Une avancée technologique incontestable. Autrement dit, ces micro stations peuvent être ajustées à votre vie et à votre usage de l’eau. De plus, il est facile d’observer et d’analyser le rejet pour ajuster le traitement à des valeurs optimales.

Bref, une réponse en image avec un exemple extrême d’une micro station, pour un restaurant, implantée dans seulement 25 m². Ce Restaurant, situé près de Saint Lô, travail 6 jours / 7, avec des pics le week end à 75 couverts le samedi soir et 75 couverts le dimanche midi. Le résultat du prélèvement, après 6 mois d’activité, est sans appel : CA FONCTIONNE  ! :

– mesure du floch bactérien du réacteur SBR (éprouvette graduée à gauche de la photo), la valeur après 20 minutes de décantation devant se située entre 20 et 40%. ici elle est de 28%

.IMG_20150319_141335

-prélèvement sur rejet en sortie de station : prélèvement transparent, inodore (bidon à droite de la photo) : analyse en cours au laboratoire départemental d’analyses ( conseil général de la Manche) pour les paramètres réglementaires de DBO5, DCO et MES. Les données seront communiquées sous 15 jours.